Go to content; Go to main menu; Go to languages.
Menu

Michael et Cherise

7.1984 et 16.4.1994 - 13.5.1994

Nous aimerions encourager les parents qui ont ou sont actuellement en train d’expérimenter la difficulté de la perte d’un enfant. Nous avons trois enfants Man 17ans, Jesse 14, et David 8. Nous attendons notre sixième enfant pour juillet

En juillet 1984, nous avons eu un petit garçon (né par césarienne), appelé Michael Andrew. Michael est né avec une anencéphalie, ce qui signifie que la partie supérieure de sa tête, crâne et cerveau, ne s’était pas développée comme elle se développe d’ordinaire. Le personnel médical nous avait dit de ne pas nous attendre à ce qu’il survive à sa première nuit. J’étais tout excité, le lendemain matin, d’entendre l’infirmière promener sa couveuse le long du couloir. Nous avons eu Michael pendant 18 jours, dont 10 à la maison. Nous avons appris à changer ses pansements sur la tête, une procédure délicate, et nous sommes occupés de lui de toutes les manières dont nous avons pu pour assurer son confort et pour lui exprimer notre amour. Michael est mort dans les bras de son papa, un souvenir très précieux pour René. Man et Jesse, qui étaient âgés de 6 et 4 ans à l’époque, parlent encore de Michael et en gardent des souvenirs positifs du temps qu’ils ont passé avec lui.

Le 16 avril dernier, nous avons eu une petite fille, Cherise, à nouveau née par césarienne. Nous n’avions jamais envisagé la possibilité d’avoir un enfant anencéphale après Michael, et avons été très choqués en découvrant l’état de Cherise. Elle nous paraissait si fragile, à nous et au personnel médical, que nous ne pensions l’avoir que pour quelques minutes. Elle nous a tous étonnés et a vécu 28 jours. Nous l’avons prise à la maison les jours suivants, un véritable cadeau pour moi que de l’avoir dans notre famille et dans notre maison.

Je vais terminer avec cet extrait de notre lettre de Noël, qui exprime nos cœurs face à notre fils et notre fille.

« En avril, René et moi avons accueilli notre première fille Cherise Janine dans nos bras, la plupart d’entre vous connaissent la suite. Malgré le fait que son temps parmi nous ait été court, ce temps a été très riche, pendant lequel les joies et les peines étaient entremêlées pour créer d’abondantes expériences et de nombreux souvenirs que notre famille chérira toute sa vie. Bien que sa vie ait été courte, elle a survécu mieux que bien des prédictions médicales ne l’auraient laissé entendre. C’était premièrement une merveille d’être témoin de l’étonnante ténacité physique et de la force d’esprit investis dans un cadre aussi minuscule et fragile. Une chose est sûre, nous avons été enrichis, et non appauvris, du don de Cherise envers nous. Nous n’avons aucun regret en regardant notre temps en sa compagnie. Quelqu’un nous a écrit une carte: « Que votre peine se transforme en une douce vague de souvenirs aimants.» Nous pensons que cela s’est réalisé pour nous, alors que le temps passe.

Sincèrement vôtre,
René et Glenda et famille

Traduit de l'anglais avec la permission de l'Anencephaly Support Foundation

Dernière mise à jour de cette page: 20.01.2009