Go to content; Go to main menu; Go to languages.
Menu

Jessica

27.3.1994

Mon mari et moi sommes mariés depuis 7 ans. Nous avons deux filles en bonne santé, Danielle et Michelle qui auront respectivement 5 et 3 ans cette semaine.

J'étais un peu soucieuse lorsque nous avons décidé d'avoir un troisième enfant. J'ai alors demandé à Dieu sa direction. Après un court laps de temps, j'ai ressenti l'approbation de Dieu et notre bébé a été conçu.

Au 4e mois de la grossesse, je suis allée chez le médecin pour l'échographie de routine et notre bébé a été diagnostiqué anencéphale. Le médecin nous a parlé des résultats de cette naissance et nous a proposé des options. Je n'ai eu besoin d'aucun temps de réflexion car je savais que cette naissance était désirée par Dieu. Le docteur respecta notre décision de poursuivre la grossesse et je fus suivie par une sage-femme à l'hôpital de la communauté de l'armée d'Irlande.

Ma sage-femme me suggéra de provoquer l'accouchement aux alentours du terme, c'est ce qui se fait dans ces cas de toute façon. Le terme était le 28 mars, mais j'ai choisi de provoquer l'accouchement à partir du 24 mars de façon à ce que mon bébé naisse durant un week-end où ma famille serait à nos côtés. Ce fut un long et difficile travail, et Jessica Lynn est morte née le 27 mars. Elle était un magnifique bébé avec peu de cheveux et le nez de sa maman.

Nous sommes dans l'armée, stationnés à Fort Knox dans le Kentucky, mais notre maison est dans l'ouest de la Virginie. Nous avons préparé les funérailles de notre bébé à la maison et l'avons transportée en Virginie, accompagnés de ceux qui l'ont aimée. Nous l'avons gardée auprès de nous, puis avons eu un culte et les honneurs dans l'église de mon père puis nous l'avons enterrée dans une concession familiale avec tous ceux qui l'ont aimée.

Être ainsi impliqués dans cet enterrement, a contribué à notre guérison et a été une expérience positive de la mort pour nos enfants.

L'enterrement est ce que vous voulez qu'il soit. Réfléchissez-y et ne laissez personne vous forcer à prendre une décision trop rapide. Il est important de penser à vous et à votre famille proche. Nous voulions avoir le moins de regrets possible.

Pour vous qui portez un enfant anencéphale et qui vous faites du souci pour vos enfants, je vous encourage à les préparer le plus tôt possible. Dites-leur à quoi le bébé va ressembler, qu'il risque de mourir et montrez-leur des photos. Mais ils comprendront bien plus au travers de ce qu'ils verront en vous. Nos enfants aiment Jessica et elle leur manque. Ils n'ont eu aucune réaction concernant son apparence.

J'ai un formidable cercle d'amis ainsi que familial qui m'ont soutenue dans la prière et qui sont restés sur la brèche pour moi lorsque je ne pouvais pas prier moi-même. Ceci nous nous a soutenus, mon mari et moi-même, car Dieu a promis qu'il ne nous laisserait ni ne nous oublierait.

Il y a beaucoup de choses que nous n'avons pas comprises dans ce qui nous est arrivé, mais le verset 13 du Psaume 27 me réconforte. Il dit :

"Oh ! si je n'étais pas sûr de contempler la bonté de l'Eternel sur la terre des vivants !..."

J'ai également découvert un livre du Dr. James Dobson intitulé "Molding on to your path when God doesn't make sense" qui m'a été très utile.

Pour résumer mon témoignage très simplement : CA EN VAUT LA PEINE. Même si votre enfant sera mort né, ça vaut la peine de porter la grossesse à son terme. Ca vaut la peine de porter ce bébé dans vos bras et de l'aimer. Jessica a apporté tellement d'amour dans notre famille. Elle nous a appris a apprécier chacun, chaque jour. Alors que je suis assise ici, à regarder ses photos, cela me rappelle qu'elle a été le petit cadeau de Dieu et que Jessica Lynn fait pour toujours partie de notre famille.

Traduit de l'anglais avec la permission de l'Anencephaly Support Foundation

Dernière mise à jour de cette page: 25.09.2007